The wizard of Id

Le thème

La série se déroule au moyen-âge dans le royaume d'Id. Le titre de la série est une allusion au Magicien d'Oz et au Id, le "ça" de Freud. Le roi souffre d'un complexe d'infériorité car il est très petit. Cela le conduit à être ignoble avec ses sujets : un malheureux est trainé devant lui. Sans l'écouter, il hurle : "Qu"on le décapite". Et comme explication, il dit : "j'ai remarqué que, même à genoux, il est plus grand que moi". Et, en fait, dans la série tout le monde est ignoble dans son style. Rodney, un chevalier, est un lâche. Un pauvre prisonnier est régulièrement torturé (il a l'air d'aimer ça). Le magicien du royaume rate tout et est maltraité par son épouse. Le peuple est d'une bétise rare.

Cette série est une merveille d'humour noir. Elle a été crée dans les quotidiens américains le 9 novembre 1964.

Les auteurs

Les auteurs de la série sont Brant Parker pour les dessins et Johnny Hart pour les textes.

Les personnages

Le roi, tout petit, teigneux. Difficile de faire plus cynique.

Wiz, un magicien raté. Il est aidé par un spectre qui vit dans une bassine.

Bung le fou du roi. Pas si fou que cela. Il est toujours prêt à essayer de truander les autres.

Rodney, ce n'est le chevalier sans peur et sans reproches. Il est en fait très très peureux.

Le prisonniera droit à toutes les tortures : être attaché par les pieds et les mains au mur, manger une soupe infecte. C'est devenu son quotidien et il ne supporte pas qu'on essaie d'améliorer sa vie.

Le gardien. C'est le second prisonnier du royaume. Peut-être envie-t-il les tortures du vrai prisonnier qui animent le quotidien.

L'avocat a depuis longtemps oublié qu'il doit défendre son client le prisonnier. En fait, non, il y repense régulièrement au moment de se faire payer.

Le peuple croit tout ce que dit le roi (ou fait semblant de croire pour rester en vie).

L'extrait

Wizard of Id sur le WEB